Recherche

Le chômage, la crise de logement et l’injustice tuent les algériens

Publié le 04/07/2011 à 09:18 - 1235 visites
Source : Ennahar
Le chômage, la crise de logement et l’injustice tuent les algériens

Chaque jour que Dieu fait, les journaux rapportent des cas de suicide dans différentes régions du pays

par des moyens différents mais qui ont les même causes. La dégradation de la situation sociale des algériens.

Un vrai phénomène que celui du suicide, seul solution pour beaucoup d’algérien pour fuir les problèmes de la vie ; le chômage, la crise de logement et la Hogra (l’injustice), en plus des échecs scolaires et amoureux.

Des familles cachent le suicide de leurs proches de peur du scandale

A l’hôpital Frantz Fanon, à Blida, nous avons rendu visite à un jeune mineur de 14 ans qui a tenté de se suicider en ingurgitant de l’essence à cause de son échec scolaire. Il avait peur de la réaction de sa mère, alors il a décidé de mettre fin à sa vie. Nous l’avons rencontré dans les couloirs de l’hôpital alors qu’il attendait avec sa mère la venue du psychologue qui suit sont cas. Il nous avoua qu’il avait peur d’être puni par sa maman.

Beaucoup de cas similaires sont reçues aux urgences de cet hôpital, selon les responsables. Certains sont sauvés de justesse, d’autres sont décédés.

Le jeune B. B., de la Cité Didouche, s’est suicidé avec le fusil de son père à cause du chômage. Selon son frère Saïd, la victime âgée de 26 ans, s’est suicidé il y a 8 mois après avoir perdu tout espoir de décrocher un boulot.

K. M., 22 ans, habitait aux environs de Larbaâ. Il avait mis fin à sa vie à cause de ses frères qui l’ont délesté de tout son argents. Une altercation éclata entre lui et ses frangins le soir de l’incident lorsqu’il prit le fusil de son père et se tire une balle dans la tête.


Une jeune femme qui n’a pas pu réaliser son rêve, celui de convoler en justes noces, a décidé de divorcer de la vie. Le père de la victime nous confie que sa fille s’était donné la mort le jour du mariage de sa cousine. Il était 19h lorsqu’il a entendu le coup de feu dans sa maison. Il rentré et trouva sa fille blessée entrain d’agoniser. Avant de mourir, elle lui avoua qu’elle avait fait cela car personne n’est venu demander sa main alors que toutes ses proches se sont mariées.

A lire aussi

Populaire

2002-2014 Tous droits réservés - Emédia Algérie - A propos - Nous contacter